uganda 2.jpg uganda 2.jpg

République Démocratique du Congo: Les premiers médecins spécialisés du projet « Africae Munus »

 

La Fondation du Bon Samaritain, issue du Conseil pontifical pour les travailleurs de la santé, aujourd’hui rattaché au Dicastère pour le Service du Développement Humain Intégral, dans le cadre du projet « Africae Munus » (du titre de l’Exhortation apostolique post-synodale du Pape Benoît XVI sur l’Église en Afrique), a mis en place un réseau d’universités catholiques en Afrique pour favoriser le partage de savoir-faire, de ressources, de projets et d’objectifs, en accord avec le Magistère de l’Église.

Un « réseau » à mettre en place par la coordination des facultés de médecine respectives, qui a été créé pour mettre en œuvre les lignes directrices de l’Exhortation apostolique selon laquelle « il convient que les institutions de santé soient gérées selon les règles éthiques de l’Église, y assurant les services en conformité avec son enseignement et exclusivement en faveur de la vie ».

Le projet implique sept universités dans différents pays africains. Il s’agit de l’université catholique de S. Augustin, à Ouagadougou, au Burkina Faso ; de l’Université de N’Djamena, au Tchad ; de l’Université catholique des Martyrs de l’Ouganda, à Kampala ; de l’Université catholique de Tanzanie, à Mwanza ; de l’Université catholique du Mozambique, à Beira ; de l’Université catholique de Bukavu, dans la ville du même nom, et de l’Université catholique de Graben, à Butembo, toutes deux situées en République Démocratique du Congo.

Les partenaires impliqués sont appelés à travailler ensemble pour atteindre les objectifs suivants :

Améliorer l’offre éducative et promouvoir la recherche scientifique, avec l’aide et la collaboration des institutions catholiques, des ONG et des universités du monde entier ;

Veiller à la formation des enseignants, afin de pallier la grave pénurie d’enseignants ;

Veiller à la formation des médecins spécialistes afin d’élargir l’éventail des spécialités médicales traitées en Afrique et de favoriser la possibilité de soigner un plus grand nombre de malades en répondant efficacement aux besoins des pathologies les plus rares et les plus complexes ;

Améliorer les conditions de recherche et de traitement dans les hôpitaux universitaires, afin de promouvoir la certitude du diagnostic et d’élever les normes de qualité du traitement ;

Veiller à la formation des personnels de santé dans les disciplines suivantes : théologie morale, éthique chrétienne, anthropologie chrétienne, morale sociale, bioéthique, déontologie médicale, éthique publique et privée, à la lumière du magistère de l’Église.

En 2017, le cours de spécialisation à l’Université des Martyrs ougandais (UMU), à Kampala, des quatre premiers médecins de la République démocratique du Congo issus de l’Université catholique de Graben s’est achevé. Il s’agit des docteurs Augustine Kasereka Mutsunga, Wasingya Kasereka, Muhindo Bahati et Anne Josephine Kahambu Kyamakya.

Les quatre médecins (deux spécialisés en chirurgie générale, un en médecine interne et un en obstétrique et gynécologie) ont suivi le cours de trois ans, au cours duquel ils ont assisté à des conférences, passé des examens et participé à des activités de laboratoire. Le cours s’est terminé par l’examen d’un projet de recherche.

Des cours similaires seront lancés à l’avenir pour d’autres médecins africains impliqués dans le réseau, en vue d’une spécialisation dans les disciplines pédiatriques, l’accouchement et les maladies infectieuses et tropicales. 

Projet Africae Munus

Outros projetos

La Chiesa in Venezuela promuove la scuola laboratorio del cacao

In Benin un Centro che promuove lo sviluppo socioeconomico sostenibile

Il Cardinale Michael Czerny visita l’Albania

"Abbracciare una visione condivisa”: in Zambia un incontro con la Conrad N. Hilton Foundation